Informatique décisionnelle

BI (informatique décisionnelle)

Définition :

L’informatique décisionnelle – ou BI (Business Intelligence) – est un processus technologique qui analyse des données pour présenter des informations exploitables par les dirigeants, les cadres commerciaux et les autres utilisateurs, afin de leur permettre de prendre des décisions plus avisées.

L’informatique décisionnelle englobe les différents outils, applications et méthodologies qui permettent à l’entreprise de collecter des données à partir de systèmes internes et de sources externes, de les préparer en vue d’une analyse, de développer des requêtes et de les appliquer à ces données.

On en tire alors diverses vues, ou modes de visualisation, tels que des rapports et des tableaux de bord, pour mettre les résultats analytiques à la disposition des décideurs et des acteurs de l’entreprise.

Objectifs de la BI

  • Accélération et amélioration de la prise de décisions ;
  • Optimisation des processus métier internes ;
  • Augmentation de l’efficacité opérationnelle ;
  • Génération de nouvelles recettes ; et gain d’avantages concurrentiels : autant de bénéfices potentiels qu’offrent les programmes BI.

Les données BI peuvent inclure des informations historiques, ainsi que de nouvelles données collectées auprès de systèmes source au fur et à mesure qu’elles sont générées. L’analyse BI peut ainsi soutenir des processus décisionnels tant stratégiques que tactiques.

Les avantages de la Business Intelligence :

  • Stocker les données sur une seule plateforme Data Warehouse.
  • Accès en temps réel aux données de l’entreprise.
  • Gestion des données simplifiée.
  • Amélioration de la qualité des données.
  • Fluidification du processus de prise de décision.
  • Réduction significative des couts de gestion.
  • Maximisation des performances de l’entreprise.

Les étapes :

La chaîne décisionnelle comprend différentes phases :

  • La phase d’alimentation : Cette phase va faire intervenir des processus ETL qui se chargeront de récupérer toutes les données nécessaires depuis les différentes sources de stockage.
  • La phase de modélisation : Cette phase est le moment où les données sont stockées sous une forme adaptée pour les analyses que nous souhaitons effectuer. Elle contient notamment le datawarehouse chargé de centraliser les données. Elle fait aussi intervenir les notions de cubes et de datamarts nécéssaires pour coller au plus près des attentes métiers.
  • La phase de restitution : C’est dans cette phase que les différents outils de restitution vont intervenir. Nous trouverons des outils de reporting, des portails d’accès à des tableaux de bord, des outils de navigation dans des cubes, ou des outils de statistiques.
  • La phase d’analyse : C’est dans cette phase que les utilisateurs finaux interviennent et analysent les informations qui leurs sont fournies. Elle peut aussi faire intervenir des spécialistes en analyse pour utiliser des outils de statistiques et ressortir des prévisions ou des estimations futures (datamining).

Solutions BI :

Pentaho

Pentaho est une suite décisionnelle extrêmement complète. Elle permet non seulement d’utiliser les différents outils décisionnels open source depuis une interface unique, mais elle permet d’étendre et de combiner leurs fonctionnalités grâce à l’utilisation d’un moteur de workflow et l’intégration à un portail tiers.

Par son caractère open source, Pentaho est la solution idéale pour un déploiement d’une analyse décisionnelle vers un grand nombre d’utilisateurs.

Grâce à Pentaho Metadata, Pentaho est la seule suite décisionnelle open source permettant de concevoir graphiquement les objets métier et de les requêter par la suite, toujours graphiquement et simplement.

Composants décisionnels utilisés

Pentaho comprend en propre tous les éléments nécessaires à un projet décisionnel, et est le seul éditeur open source capable d’en garantir l’homogénéité dans le temps.

  • Un moteur de reporting, avec Pentaho Report Designer, un logiciel graphique de conception de rapports.
  • Un outil de conception de metamodels, avec Pentaho Metadata Designer, outil de définition métier d’une base de données relationnelle, permettant de requêter sur cette base sans connaissance technique.
  • Un moteur d’analyse multidimensionnelle, avec Pentaho Analysis (Mondrian), le serveur OLAP utilisé par toutes les suites décisionnelles concurrentes mais maintenu par Pentaho. Il permet d’analyser un très grand volume de données, toujours très simplement pour l’utilisateur.
  • Un accès aux documents décisionnels via une console web pour les utilisateurs, ergonomique, multi-onglets et sécurisée.
  • Une console d’administration et de supervision, gérant entre autre la diffusion en masse des rapports par email.
  • Un outil d’alimentation et de transformation, avec Pentaho Data Integration (ex Kettle), ETL très simple à prendre en main.
  • Un outil dedatamining, avec Pentaho Weka
  • Pentaho dispose également d’un client MsExcel pour Mondrian et d’un connecteur avec Google Maps, …

Spago BI

Spago BI est une plate forme décisionnelle uniquement distribuée sous licence open source. Il n’y a donc pas de fonctionnalités volontairement absentes et réservées pour une version commerciale.

Fonctionnalités :

Spago BI permet la génération d’états, simples ou paramétrés en utilisant les générateurs Jasper Reports et BIRT. Il permet également l’analyse de données avec JPivot/Mondrian.

SpagoBI intègre un composant d’aide à la création de requêtes SQL (Query By Example) qui permet à l’utilisateur de sélectionner graphiquement les données à extraire de l’entrepôt de données puis d’effectuer des tris, groupements, sélections et d’exporter le résultat.

L’interface graphique utilise un ensemble de portlets pour afficher les graphiques, états et indicateurs à l’intérieur du portail. Certains indicateurs et graphiques permettent d’actualiser leurs données sans intervention de l’utilisateur, comme le tracé d’une courbe au fur et à mesure de l’écoulement des secondes.

Les données sont stockées dans un référentiel utilisant la norme JCR (Java Content Repository) ce qui le rend librement interchangeable.

Côté portail

L’interface de SpagoBI utilise le portail open source eXo platform et permet de naviguer facilement entre les différents états et tableaux OLAP.

L’interface prend en charge la sécurité, avec une gestion des rôles utilisateurs pour les pages et groupes de documents décisionnels. Des profils différents sont disponibles pour les utilisateurs, les développeurs et les administrateurs.

Workflow de publication

SpagoBI intègre la gestion du cycle de création, tests et validation des documents décisionnels (états, cubes multi-dimensionnels,..). Toutes ces opérations sont réalisées directement depuis l’interface d’administration.

Il est possible de créer des états « brouillons » que seuls les développeurs pourront voir et tester, sans qu’ils apparaissent dans l’environnement des utilisateurs. Les différentes versions de chaque état et des fichiers attachés (gabarits, images,…) sont enregistrées et il est possible de revenir à une ancienne version à tout moment.

Cette fonctionnalité permet de mettre à jour les documents décisionnels, sans avoir accès au serveur lui-même et de les tester dans des conditions réelles avant leur mise en production.

Les documents décisionnels une fois mis en production et manipulés par les utilisateurs peuvent aussi être commentés et diffusés, enrichissant ainsi à chaque étape l’information contenue dans le document.